En directe de Bordeaux

02.05.2018

En été 2016, un projet innovateur pour futurs employés de commerce a vu le jour à Lucerne. Deux apprentis commerciaux peuvent se qualifier pour deux semestres à l’étranger. Pendant six mois, ils approfondissent ainsi leurs compétences linguistiques en anglais et en français tout en travaillant dans des entreprises internationales. A la fin de leurs séjours, ils peuvent s’inscrire localement à des certificats linguistiques plus élevés.

As-tu des questions?

C'est avec plaisir que nous sommes là pour toi.

+41 41 445 34 65
e-mail

Ils ont déjà acquis des connaissances dans le domaine commercial et appliquent leur savoir quotidiennement. L’expérience interculturelle s’élargit et la confiance en soi grandit avec chaque expérience positive. L’école professionnelle commerciale de Lucerne et l’employeur aident à bien des égards, mais l’organisation principale reste en main des apprentis.

A Londres, plus précisément à Weybridge, Miriam Abt va acquérir des connaissances financières plus approfondies chez Schindler Ltd. d’août 2017 jusqu'à fin janvier 2018. Son co-équipier Enea Löffel fera des expériences dans une entreprise multinationale, la CVB Entreprises à Mériniac près de Bordeaux dans le secteur import / export.

Nos deux apprentis rapportent chaqu’un tous les deux mois de leurs expériences et après six mois, ils échangent leurs places. Bonne lecture, laissez-vous surprendre.

Miriam Abt
Miriam Abt, apprenti de commerce

Miriam Abt

Vivre et travailler à l'étranger était un plan que j'avais en tête avant même mon apprentissage. Le fait que nous ayons la possibilité de vivre cette expérience durant mon apprentissage est, bien sûr, plus que pratique. Je souhaite pleinement bénéficier au niveau linguistique et aussi d’indépendance durant cette année à l'étranger. C'est aussi ma motivation, car peu de gens ont cette chance. Je suis sûr qu'après un an nous retournerons en Suisse avec des expériences et des impressions précieuses.

Enea Löffel
Enea Löffel, apprenti de commerce

Enea Löffel

Lorsque j'ai entendu la première fois parler du « KV Plus », j'ai été immédiatement impressionné. J'ai vu l'occasion d'approfondir mes connaissances linguistiques en anglais comme en français dans les pays respectifs et me développer d’une façon extraordinaire. Grâce à la mise en place de ce projet où je vais pouvoir acquérir plus d'expériences de travail dans un environnement international et faire connaissance avec d’autres cultures.

J’ai toujours rêvé d’aller travailler à l'étranger. Grace à « KV Plus » et le soutien de la Formation Professionnelle de Schindler, ce désir est devenu réalité plus tôt que je ne l'avais imaginé.

Juin - Miriam rapporte

Il me semble que je suis à peine arrivé à Bordeaux et maintenant le dernier mois du projet KV Plus a commencé. A la mi-juin, j'ai pris les examens de français (DELF B2) et actuellement je peux profiter des dernières semaines sans soucis d’examens. Bien que nous ne recevions pas les résultats avant le dernier jour ici à Bordeaux, je suis heureuse qu'ils soient terminés.

Pey Berland
Au sommet de la Tour Pey Berland

La visite d'une copine m'a donné l'occasion de visiter quelques points touristiques que je n'avais pas explorer auparavant. De plus, elle est arrivée à temps pour le "Bordeaux fête le vin", un grand événement sur le quai de la rivière. Le mois de juillet ne sera pas ennuyeux grâce à la «Coupe du Monde» de football et du beau temps. Finalement un voyage à Paris est planifier pour le dernier week-end, avant que nous rentrions chez nous.

Contrairement à mes idées, j’ai plus apprécié le quotidien en France qu'en Angleterre. Londres est une ville / métropole incroyable à laquelle j'aimerais retourner en tant que visiteur. À long terme, cependant, les grandes distances et les prix élevés ont rendu mon séjour assez difficile. A Bordeaux, j'ai eu beaucoup de chance avec la famille d'accueil et j'ai trouvé la vie de tous les jours plus agréable, même si je trouve la langue toujours plus difficile. Au fil des mois, il est également devenu plus facile de m'exprimer en français.

Comme le temps a passé si vite, j’ai de la peine à croire que mes camarades de classe ont déjà terminé leur apprentissage. La rentrée dans la classe en Suisse sera certainement exigeante, car cette année je me suis entièrement concentré sur les langues. Néanmoins, je pense que j'ai beaucoup appris au cours de cette année passée à l'étranger et acquis une expérience précieuse. Je suis très heureux d'avoir eu cette opportunité, mais j'ai aussi hâte de retourner dans ma vie en Suisse.

Avril - Miriam rapporte

Je suis déjà deux mois en France ; et par conséquence nt on a obtenu la mi-temps du stage à Bordeaux. Je le dis trop souvent mais c’est vraiment incroyable comment le temps file ! Enfin, je suis inscrit pour l’examen pour le diplôme d’études en langue française à la fin de juin et nous avons déjà eu un examen blanc dont le résultat est incertain.

Notre groupe suit un cours de Français une demi-journée chaque semaine, mais je crois que la meilleure préparation au test est le travail. Là, je n’ai pas d’autre choix que de pratiquer la langue française. Il faudrait que je fasse la même chose pendant mon temps libre ! J’alterne le lieu et la place de travail selon de qui a besoin de mon aide. Les deux emplacements ont leurs avantages : Le centre-ville est beaucoup plus proche de chez-moi, mais en échange, je peux plus souvent utiliser l’Anglais avec les clients à Mérignac.

Dune du Pilat
Dune du Pilat

Début d’Avril, ma famille m’a rendu visite et même s’il a plu tout le temps, nous avons fait un court voyage vers le bord de la mer. Nous avons visité Arcachon et la Dune du Pilat, qui est incontournable. La montée et descente blettes valaient bien la peine – la vue était magnifique !

Après ces trois mois à Bordeaux, je ne connais pas mal la ville et je l’aime de plus en plus. Enfin le temps permet des après-midis au bord de la Garonne (ainsi des coups de soleil). Il y a beaucoup de possibilités pour des excursions d’une journée (à condition que le personnel de train ne fasse pas de grève) et j’espère que je peux visiter un vignoble ou même passer un week-end à Paris bientôt.

Février - Miriam rapporte

Après avoir réussi mon examen et avoir passé six mois en Angleterre, qui étaient denses mais franchement couronnés de succès, je me suis réjouie d’avoir une semaine de congé en Suisse. Malheureusement, j’ai raté le carnaval de Lucerne, mais naturellement j’ai profité d’être à la maison pour revoir tout le monde.

Maintenant j’ai déjà passé mon premier mois à Bordeaux. Ici je suis avec tout le groupe KV+ et je ne travaille pas chez Schindler, mais chez une entreprise qui s’appelle Cap Facility qui a deux agences – une en plein centre de Bordeaux et l’autre à Mérignac à côté de l’aéroport. Nous réalisons des tâches administratives pour le compte de plusieurs clients, nous organisons des événements et gérons deux centres d’affaires, donc les tâches sont très variées.

Place de la Bourse
Place de la Bourse

Comme je l’avais imaginé, mes débuts en France étaient plus dur que ceux en Angleterre. Je suis contente de connaître plus de gens ici et j’ai vraiment eu besoin des cours de Français pour commencer. Ma mère d’accueil ne vit pas trop loin du centre de Bordeaux et j’apprécie de ne plus avoir à passer beaucoup de temps dans les transports publics (ni à cuisiner toute seule). Comme la plupart des habitants utilisent des vélos, je pense que je vais en acheter un aussi tôt ou tard.

J’ai encore des problèmes avec la langue et même si je comprends bien, pour m’exprimer je peux seulement sourire, hocher et espérer que ce n’était pas une question. Heureusement, tout le monde se montre compréhensif et cela devient de plus en plus facile de parler.

Bordeaux est très jolie et charmante avec ses vieux bâtiments et l’atmosphère calme. Les Bordelaises ne sont pas stressées et je pourrais m’y habituer. Puis, pendant le temps libre on ne va pas s’ennuyer. Même si la ville est compacte, elle offre tout ce dont on a besoin. Il me tarde d’être en été (alors que cela semble encore loin) et pour découvrir la région pendant les cinq mois restants.

Novembre - Enea rapporte

es quatre mois à Bordeaux sont passés très vite et il me reste un peu plus qu’un mois et je serai à Londres. Pendant le temps à Bordeaux, j’ai fait des expériences différentes au travail mais aussi dans le quotidien.

Mes parents sont venus me rendre visite en octobre. Je leur ai montré mon logement ici à Bordeaux. Heureusement il faisait très beau et j’ai pu faire avec eux un tour de la ville. Ensemble nous avons vu la plus longue rue commerçante d’Europe, la Rue Sainte-Catherine et la place Quinconces. La place Quinconces est la plus grande place de la France (12 hectares) et l’une de plus vastes d’Europe.

De plus, nous avons visité le village Saint-Emilion qui se trouve dans la région viticulture. Saint-Emilion est en plus connu pour les châteaux et les bâtiments anciens. C’est pourquoi l’UNESCO a inscrit la région Saint-Emilion au patrimoine mondial de l’humanité.

La ville Bordeaux
La ville Bordeaux

Fin octobre, je suis parti à Toulouse pour visiter le musée Aeroscopia. C’est un musée aéronautique et expose entre autres un Airbus A300B, deux Concorde et une Caravelle. Le Concorde qui n’est plus en service, était célèbre pour la vitesse: le trajet Paris – New York a duré avec le Concorde seulement 3 1/2 heures.

L’entreprise Airbus est à côté du musée et ils proposent des visites guidées pour découvrir l’assemblage final du Airbus A380. Les pièces du A380 sont produites dans les pays Espagne, Royaume-Uni, Allemagne et France. Ensuite, ils sont transportés en avions, bateaux et camions à Toulouse pour l’assemblage final. Le transport est vraiment impressionnant car les pièces ne sont pas petites.

Mon examen du DELF a lieu dans deux semaines et j’investis beaucoup de temps pour réviser la matière du DELF. Le cours préparatoire qui j’ai deux fois par semaine, est très bien et nous recevons beaucoup de conseils pour les quatre épreuves (Compréhension de l’oral et écrit et Production écrit et orale). En plus de réviser le DELF, je me rencontre avec les autres stagiaires qui sont à Bordeaux et nous avons visité par exemple le Grand Théâtre de Bordeaux.

La période de Noël commence aussi à Bordeaux: les magasins décorent les vitrines et plusieurs marchés de Noël sont ouvert. Décembre signifie pour moi aussi que le séjour en France est bientôt terminé. Je profiterai des dernières semaines et je me réjouis d’un court voyage à Paris avant que je fasse les valises.

Septembre - Enea rapporte

Après un mois d’août très chaud avec des températures de plus de 30 degrés, les températures se sont rafraichies en septembre et l’automne a lentement commencé.

En août, j’ai eu la chance de visiter la «Dune du Pilat» et Arcachon avec l’école. À Arcachon, nous sommes montés sur un belvédère. L’escalier est très étroit, cependant en haut on a une vue magnifique sur le bassin d’Arcachon et la ville.

Vue sur la ville d'Arcachon
Vue sur la ville d'Arcachon

Malheureusement nous ne sommes pas restés très longtemps à Arcachon mais nous avons quand même vu la jolie plage de la ville. La «Dune du Pilat» est très proche d’Arcachon. C’est la plus haute dune d’Europe. Après les 160 marches, on a une vue sur le «Cap Ferret», l’Océan et le bassin d’Arcachon. Le vent en haut est très agréable et même le responsable du tassement de la dune.

Le marché des Capucins est un bon choix pour faire des courses au centre de Bordeaux et bien sûr, on peut savourer des fruits de mer et un verre de vin. Il est aussi possible d’acheter des produits internationaux. C’est pourquoi il est bien fréquenté surtout le dimanche car beaucoup de monde aiment grignoter sur le marché.

En plus de m’amuser pendant le week-end, je travaille aussi. Je travaille pour une petite entreprise avec cinq collaborateurs. Pour moi c’est une toute nouvelle expérience de travailler dans une petite entreprise.

J’ai décidé d’acheter un vélo, car le transport public en France n’est pas très fiable. Mais dans la circulation quotidienne je dois faire très attention car les Français ne respectent pas toujours le code de la route...

L’agence à Bordeaux qui est responsable pour mon stage, a organisé une rencontre avec d’autres stagiaires qui sont à Bordeaux. Actuellement, il y a un groupe d’italiens qui est ici pour quelques mois. Nous avons rencontré des élèves français qui feront un stage l’année prochaine au Royaume-Uni. Cette rencontre m’a permis de faire connaissance avec des autres stagiaires.

Tous les mardis et jeudis soir j’ai un cours de français pour préparer l’examen en décembre. Nous sommes un groupe international et nous parlons que le français. En octobre je participerai à un projet pour témoigner de mes expériences sur la mobilité en Europe. Je suis curieux car je n’ai aucune idée quel rôle me sera attribuée.